Six nouveaux chapitres de la doctrine techniques publiés

ASIP Santé ASIP Santé, le 6 novembre 2019 | 0 commentaire

Espace-Concertation_Encart_doctrine.png

Six nouveaux chapitres de la doctrine viennent d’être publiés :

  • Urbanisation des SI de santé. Ce chapitre présente les règles à suivre pour assurer la cohérence de l’ensemble des systèmes d’informations de santé et appelle à décliner les principes d’urbanisation des SI de santé, issus du cadre d’urbanisation européen et du cadre d’urbanisation des SI de l’Etat. Le Cadre d’urbanisation des SI de santé est également publié avec ce chapitre sur la plateforme de concertation.
  • Health Data Hub. Ce dispositif vise à faciliter l’accès et l’usage des données, à appuyer la collecte et la standardisation du patrimoine de données et à lancer des appels à projets pour accompagner des projets emblématiques et développer de nouveaux services.
  • Programme de transformation numérique des ESMS. Ce programme vise à accompagner la transformation de l’offre des établissements et services médico-sociaux (ESMS) et les services d’aide et d’accompagnement à domicile pour personnes handicapées et pour personnes âgées en développant l’usage du numérique.
  • Modernisation des SI en établissements de santé (programme HOP’EN, Simphonie et convergence des SI de GHT). Le chapitre vise à présenter les axes de modernisation des systèmes d’information des établissements de santé et les modalités d’accompagnement proposées par les services de l’Etat.
  • Certification SIH. En lien avec le programme de modernisation des SI des établissements de santé, le dispositif de certification SI est constitué d’une part d’un référentiel de certification et d’autre part de modalités de contrôle permettant de s’assurer du bon recueil des informations nécessaires au référentiel.
  • E-prescription. La e-Prescription modernise la relation médecin – pharmacien, elle permet de dématérialiser et fiabiliser les échanges entre les prescripteurs et les professionnels qui délivrent les prestations prescrites contribuant ainsi l’amélioration de la coordination des soins entre professionnels.